CHALLENGE : Maxicross de Bouffémont

CHALLENGE : Maxicross de Bouffémont

J’en ai bouffé de la boue sur ce 41 kilomètres : Maxicross de Bouffémont

Dring, dring, réveil à 4h40.

Cake énergétique avec un oeil ouvert, l’autre dort encore. Un petit jus d’orange et direction Bouffémont. Pas beaucoup de circulation à cette heure ci, juste au abord de la ville avec ceux qui ont eu cette même brillante idée d’affronter les 41 kilomètres du maxicross.

Il fait froid, je m’engouffre dans le gymnase pour récupérer mon dossard, pas de file d’attente.

Le départ est donné à 7H, il fait donc nuit et c’est une première pour moi de courir dans cette condition. C’est plutôt fun ce début nocturne, les lampadaires de la ville appuient les éclairages des frontales.

La neige a tenu malgré la pluie de la nuit. Le paysage est très intéressant et devient de plus en plus beau au fil du lever du soleil. J’essaie de ne pas trop aller dans la boue, j’essaie encore ….. et vlan un pied dedans ! Bon tant pis il fallait bien y rentrer dedans à un moment ou à un autre.

Ravitaillement au 15ème kilomètre. J’étais la lampe, un peu de coca et chocolat et c’est reparti avec un petit sentier très étroit.

Le point notable sur ce tronçon entre les deux ravitaillements est la cote passé le pont du diable. Un monté avec corde dont le final aurait pu être rocambolesque, merci à la personne derrière moi qui en me retenant m’a évité une scène mémorable de toboggan.

A partir du 20ème kilomètre j’ai commencé à avoir mal aux deux talons d’Achille, du au fait du zéro drop des altra lone peak 3.5 . C’est la première fois que je passais une distance pareil en drop nul, c’était plus facile sur du quatre. Bon il faut juste que je m’entraîne encore un peu.

A la sortie du deuxième ravitaillement (en bas à droite sur la carte), une fois le retour en foret, je vois un couple (qui venait de me doubler) se tromper de chemin et passer sur la gauche. Je les appelle, une bande de gars derrière moi aussi les interpelle également et ils finissent par se retourner mais continue leur chemin. Ils seront d’ailleurs rejoint par un autre coureur. Ce n’est qu’une fois arrivé, en regardant le tracé que j’ai compris : oui voyez vous la boucle en bas à droite de la carte ci dessous ? et bien ils l’ont tout simplement coupé.

32-37 …. fatigue, perte de confiance, marche lente ……. beurk! La douleur aux chevilles n’aidant pas, c’est avec dégoût de moi même que je vois un nombre incalculable de personne me doubler, même ceux qui marche !!

Ce fameux M juste avant le 35ème kilomètre dont tous le monde parle, j’étais tellement HS que je ne m’en souviens pas vraiment. Un aller / retour avec corde, je ne l’ai pas trouvé excitant mais logique au vu de mon état à ce moment là.

Je ne pouvais pas finir comme ça. J’ai cogité pendant le 35ème et 36ème kilomètre pour me remettre d’aplomb et d’un coup ; je suis reparti. Toujours douloureux mais plein d’énergie. Je suis heureux de le finir celui là.

 

Résultat : 6h19 – 524 ème sur 660

Place à la vidéo

3 réactions au sujet de « CHALLENGE : Maxicross de Bouffémont »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.