Challenge : Trail in Calvi – 25 km

Challenge : Trail in Calvi – 25 km

Premier fois en corse, je m’en souviendrais : Trail in Calvi

J’ai délaissé un peu le site, il faut que je retrouve le temps d’écrire mes récits de course.

Arrivé le Samedi midi, je m’empresse de déposé ma valise à l’hôtel pour découvrir la ville tant que j’ai un peu de lumière. Visite de la Citadelle, un peu de drone, un peu de photo et l’après midi est déjà terminé. La soirée se fera avec une petite course de 5 km nocturne et déguisé, très sympa.

Jour J pour le trail du dimanche. Des trombes d’eau me réveillent à 7H du matin, je regarde ces cordes tombés pendant que je prends mon petit déjeuner. Le trail risque d’etre épique. Mais à l’accueil de l’hôtel on nous (oui nous sommes plusieurs du trail au petit déjeuner) annonce qu’il n’y aura plus rien après 9H selon la météo maritime.

Et oui, bravo. En effet sur le départ à 9h30 plus une seule goutte de pluie.

Le départ est donné et nous faisons un petit tour de la ville pour étirer le groupe, d’autant plus que nous partons avec les coureurs de la version 15km. Personnellement j’aime bien, ça m’évite de me retrouver seul trop vite.

Un peu de route pour s’éloigner de la ville, nous nous retrouvons rapidement sur un chemin qui longe la mer, c’est roulant et ça laisse le temps d’admirer la vue. Déjà un premier ravitaillement sur une très jolie baie et voilà qui arrive une première cote. Pas très élevé mais suffisamment pour découvrir un paysage magnifique. De nouveau un petit ravitaillement arrivé a la pointe.

Nos chemins avec ceux du 15  se sépare au kilométrage 10. C’est la que les choses sérieuses débutent. Tout simplement 5 km d’ascension, mais pas n’importe lesquelles, car à mi parcours la pluie tombée quelques heures plus tôt ruisselle de plus en plus sur le sentier à emprunter. Pour moi c’est l’éclate totale. Avant d’arrivé au sommet je profite d’un dernier coup d’oeil sur la vue splendide que m’offre cette région, après c’est la brume. Nouveau ravitaillement au point culminant, léger mais classe, bravo aux bénévoles.

Arg la descente : une horreur, une souffrance, un supplice. Je me suis fait une douleur de type essuie glace, qui provoque une douleur intense à chaque fois que je plie le genou gauche. Meme en marchant je crispe la mâchoire pour ne pas hurler, je pense à abandonner plusieurs fois. Il n’y a plus aucun plaisir à continuer. Mon seul réconfort est la brume qui s’est dissipée et donc voir ce paysage magnifique.

A partir du 20ème kilomètre le terrain devient de nouveau plat. Je peux donc de nouveau courir, la douleur est toujours très présente mais je m’en suis fait mon amie. Bon je loupe une balise par mégarde qui aurait dut me faire rejoindre un joli passage en bois ; et je continue sur la route de la ville. Heureusement je vois au loin un fanion et je récupère le tracé avant la plage.

Finish dans la citadelle comme la veille, une merveille. Ce trail m’aura poussé (à mon statut de petit traileur) à aller jusqu’au bout malgré la douleur.

Chaussure utilisé : Vibram Five Fingers Spiridon

Place à la vidéo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.